www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Yvelines

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité  / Actualités 2010/2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 avril 2011

CTPD du 7 avril

Déclaration des délégués du personnel du SNUipp-FSU des Yvelines lors du CTPD du 7 avril 2011 à l’IA.
PNG - 3.9 ko

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Dans le rapport du 5ème conseil de modernisation des politiques publiques de mars 2011, on peut lire sous la plume de François Baroin ministre du budget :

La modernisation que propose la RGPP, c’est une modernisation qui n’oppose pas qualité de service et réduction des coûts. Au contraire, ce sont les deux faces de la même pièce celle de la performance, valeur intrinsèque au service public. Il y a un vrai parti pris : on peut faire mieux avec moins. Sur l’ensemble du quinquennat, ce chiffre de non-remplacement atteindra 150.000 emplois : dès 2012, nous aurons retrouvé le nombre de fonctionnaires de l’État dont la France disposait au début des années 1990.

S’agissant de l’éducation nationale le même rapport précise :

Le ministère poursuit également ses efforts afin d’améliorer la disponibilité de la ressource enseignante. L’objectif est d’augmenter le taux de personnel en position d’enseignement : aujourd’hui, 22 000 enseignants du premier degré, dont la moitié seulement est affectée au dispositif RASED, n’exercent pas devant une classe. Des évaluations sont donc menées régulièrement pour adapter le dispositif aux besoins des élèves.

La réforme se poursuit sur la base d’un véritable dialogue de gestion avec les recteurs d’académie, afin de mobiliser les gisements d’efficience, visant à respecter les objectifs fixés en termes de non remplacement d’un départ sur deux à la retraite sans dégrader les performances attendues par les usagers de l’école.

C’est bien dans ce cadre, fixé par le Ministre et le Recteur, que vous êtes contraint de préparer la rentrée scolaire de 2011. Alors que les effectifs sont prévus à la hausse pour la prochaine rentrée, vous devrez rendre 43 postes.

Vous avez fait le choix de supprimer des postes d’IZ et de coordonateurs dans les RRS (secteurs jugés maintenant non « protégés » par le Recteur), de réduire encore le taux de scolarisation des 2 ans, de supprimer bon nombre de décharges de direction y compris dans les écoles où fonctionne une CLIS, de supprimer des postes TICE et sciences (n’y avait-il pas un plan « nouvelle ambition pour les sciences et les technologies à l’école » annoncé avec grand fracas par le ministre en janvier dernier ?). En application de la NODER déjà très rigoureuse dans notre département vous allez fermer 117 classes et en ouvrir 85.

A ce rythme là et au nom de la RGPP que supprimerez-vous l’année suivante ? Des postes CPC n’exerçant pas devant une classe ? Des postes RASED ? Allez-vous revisiter la NODER pour augmenter les effectifs par classe parce que, paraît-il, le nombre d’élèves par classe n’a aucune relation avec leur réussite scolaire ?

Le Centre d’analyse stratégique, dépendant du Premier ministre, a publié en février dernier le « Tableau de bord de l’emploi public » : les moyens alloués au primaire font de notre pays le dernier de la classe ! La moyenne d’encadrement tous niveaux confondus est autour de 6 enseignants pour 100 élèves ou étudiants. Mais ce taux tombe à 5 pour le primaire, niveau le plus bas des pays de l’OCDE. Le P/E de notre département atteindra 5,01 à la prochaine rentrée ! Encore un effort et nous descendrons bientôt sous la barre des 5 au nom du « faire mieux avec moins ».

A qui ferez-vous croire que l’école fonctionnera mieux avec encore moins de moyens et que nous lutterons efficacement contre l’échec scolaire ? Aux parents d’élèves, usagers de l’école, qui ont manifesté à plusieurs reprises contre le non remplacement des maîtres en congé ? A nos collègues qui croulent sous des tâches multiples et à qui l’on demande de faire toujours plus avec des directives de plus en plus éloignées de leur conception du métier ?

Suite à la décision unilatérale de Mr Le Recteur, le dispositif CLAIR est maintenant étendu aux écoles RAR. Nombreux sont les collègues qui s’interrogent sur ce dispositif où ils cherchent vainement l’ambition et ne découvrent qu’une déréglementation qui concerne aussi bien la scolarité des élèves que les conditions d’emploi et de service des personnels.

Enfin, nous ne pouvons accepter la façon dont se déroule cette préparation de rentrée et la pseudo concertation mise en œuvre dans notre département puisque toutes les mesures ont déjà été arrêtées.

En effet, à peine les isoloirs disparus des mairies et des écoles, vous avez engagé la préparation de la rentrée 2011 en un temps record laissant peu de place à la concertation. Les délégués du personnel auront donc pris connaissance de vos mesures en même temps que nos collègues. Les documents 1er degré adressés au membre du CDEN sont datés du 18 mars, ceux du 2nd degré datent de janvier ! On peut s’interroger dans ces conditions sur le rôle assigné aux groupes de travail et aux CTPD.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, nous n’approuverons pas les mesures annoncées aujourd’hui.

Nous ne cessons de tirer la sonnette d’alarme sur les dégâts qu’occasionne cette politique de renoncement qui tourne le dos à l’ambition et à la réussite de tous nos élèves. C’est un véritable plan social qui frappe l’Education Nationale depuis 2007. Nous continuerons, avec nos collègues et les parents d’élèves à dénoncer cette politique suicidaire pour le service public d’éducation.

PNG - 3.9 ko

 

38 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 78, 24,rue Jean Jaurès - BP 80078 - 78194 TRAPPES CEDEX Plus de détails Contacts et permanences hors vacances scolaires, les correspondants dans le 78 .
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Yvelines, tous droits réservés.