SNUipp-FSU des Yvelines
http://78.snuipp.fr/spip.php?article2020
Compte rendu du GT (groupe de travail) du 21/12
vendredi, 22 décembre 2017
/ pascal


Divers

La DSDEN 78 va recruter un conseiller de prévention dédié à 100% à la prévention des risques professionnels. Venant du privé avec un profil spécifique, il permettra d'offrir une expertise aux écoles et aux travaux du CHSCT départemental. Il travaillera avec les deux autres conseillers de prévention. Les trois seront regroupés dans un pôle prévention des risques professionnels, intrusion et risques majeurs. Le SNUipp FSU 78 est intervenu pour rappeler que la notion de conseiller de prévention est réglementairement définie pour les risques professionnels, les autres risques (majeurs et intrusion) devant être détachés des missions des conseillers de prévention. Nous avons également dénoncé le peu de visibilité de la problématique santé et sécurité au travail dans l'organigramme de la DSDEN. Le secrétaire général s'est engagé à une modification de l'organigramme et à la séparation des différentes missions.

Nous avons eu confirmation du versement de l'IMP des ERS à hauteur de 2500 € suite à la décision récente du ministère après le courrier intersyndical national à l'initiative du SNUipp FSU. L'IMP sera versée dans les Yvelines en totalité sur la paye de février 2018.


Remplacement

Conformément à la circulaire de 2017, les postes ZIL et brigade vont être transformés en postes de TR nommés dans une école comme avant. . La gestion des remplacements se fera au sein des huit pôles de remplacement du département par une mutualisation des moyens des circonscriptions appartenant à chaque zone. Le SNUipp FSU 78 est intervenu pour s'inquiéter de cette gestion qui risque de se faire suivant des modalités confuses. Qui aura le dernier mot (avant c'était la circo pour les ZIL et la DSDEN pour les BD), comment se feront les échanges entre les circonscriptions, n'y a-t-il pas un risque de circonscriptions privilégiées au dépend d'autres?
 Les brigades stages et ASH seraient conservées.


Mouvement 2018

1. Des améliorations techniques sont prévues dans la perspective du passage à SIRHEN (nouveau logiciel de gestion des personnels). Le mouvement 2019 connaîtra une évolution significative dans ce cadre avec, entre autre une harmonisation du calendrier des quatre départements de l'académie.

2. Le mouvement ASH fait l'objet d'une réflexion académique suite à la mise en place de CAPPEI. Cette réflexion devrait amener à un cadrage académique. Il n'y pas de réflexion en cours concernant le mouvement des ULIS collège. Le SNUipp FSU78 est intervenu pour rappeler que le dialogue social suppose que les organisations syndicales soient associées en amont des arbitrages académiques qui ne peuvent plus être modifiés en CAPD. Nous avons demandé à être associés à ces réflexions.

3. Points de stabilité sur postes fractionnés. L’administration ne remettra pas en place les points de stabilité sur les postes fractionnés. L’expérience d'il y a deux ans ayant mis en évidence ce que nous dénoncions alors : l’impossibilité d’identifier les situations des personnels concernés avait entraîné des iniquités de traitement et un manque de transparence dans les opérations du mouvement. De plus, l’administration mettaient des limites à la notion de fractionnement (ainsi deux fractionnements sur un poste à mi temps n'étaient pas pris en compte). Le SNUipp-FSU demande que des postes de TRS soient ouverts. Le nombre de postes de TRS sera au moins égal voir renforcé, l'arbitrage n'est pas encore fait.

4. Les écoles sorties de l'éducation prioritaire il y a trois ans. Par dérogation, la participation au mouvement se faisait comme si elles étaient restées en EP avec la bonification correspondantes au barème. Cela sera terminé en 2018. Ajouté à la baisse progressives des indemnités spécifiques programmée réglementairement jusqu'en 2020, l’attractivité de ces écoles va diminuer même si le DASEN s'est engagé à garder les taux d'encadrement de l'EP en carte scolaire.
5. Une amélioration de SIAM devrait permettre aux collègues qui saisissent leurs vœux d'être alertés sur une démarche particulière à faire en parallèle de leur mouvement (utilisation d'une annexe de la circulaire par exemple).


Mutations inter départementales

A la demande du SNUipp FSU 78, les personnels intégrant le département pourront profiter de l'exercice en éducation prioritaire dans leur département d’origine. Cela dans les mêmes conditions de barème du mouvement que les personnels déjà installés dans les Yvelines.


Carte scolaire, CP et CE1 dédoublés

- La mise en place des classes dédoublées ne se fera pas sous la forme d'implantation de classes en carte scolaire. Il s'agira de personnels supplémentaires nommés sur les écoles en surnombre par rapport au nombre de classes issu de la NODER. Tous les personnels seront nommés comme adjoints sur l'école, la répartition des postes se faisant en conseil des maîtres. Ainsi les arrivants dans les écoles concernées n'ont pas la garantie d'être nommé sur un CP ou un CE1 dédoublé.
Conséquences : pas de moyen en décharge supplémentaire. Les PDMQDC actuels deviendront des adjoints avec conservation de l'ancienneté ou auront une priorité, cela n'est pas encore déterminé.

- La dotation académique annoncée de 609 postes va pousser les DASEN à couvrir en priorité les moyens de dédoublement sans pouvoir améliorer la situation des autres classes, dans et hors EP.
Pour le SNUipp FSU 78 c'est la confirmation de l'implantation de ces classes dédoublées par des redéploiements cela au détriment des écoles hors EP, des niveaux de classe supérieurs au CE1 et des maternelles en REP/REP+.

Quant aux ex ZIL chargés d'assurer les compensations en REP+, ils ne seront pas augmentés pour satisfaire à l'augmentation des classes en REP/REP+. Ils devront donc prendre 24  élèves (parfois plus)en CP et CE1 pour permettre à deux enseignants de CP ou CE1 d'avoir leur journée de compensation.
 
 De plus, il est certain que la prochaine carte scolaire sera particulièrement rigoureuse pour entrer dans une enveloppe départementale qui ne sera pas à la hauteur des annonces.

Dernière minute :
Lors du CTM le SNUipp National est intervenu pour se faire  préciser par le ministère ce qui est déjà spécifié dans le document :
chaque classe de CP ou CE1 à 12 est bien comptabilisée pour une classe dans la décharge de direction.
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Yvelines, tous droits réservés.