www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Yvelines

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 2017/2018 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 février 2018

Communiqué du SNUipp FSU 78 :
Les enseignants ont-ils des ailes ?

Jeudi 8 février, les huit départements de la région parisienne restent placés en vigilance orange neige et verglas.En parallèle : toutes les écoles seront ouvertes… Bien. Mais par qui ?? Les enseignants ont-ils des ailes ?
 
 Jeudi 8 février, les huit départements de la région parisienne restent placés en vigilance orange neige et verglas.

-          La préfecture et le ministère de l'Intérieur demandent aux habitants d’Ile-de-France d'éviter les déplacements en voiture : la préfecture de police a ainsi renouvelé sur Twitter "ses consignes aux automobilistes de ne pas utiliser leurs véhicules pour la journée de jeudi".
-          Côté transports en commun, la SNCF prévoit deux trains sur trois en région parisienne. Sur décision préfectorale le 7 février, aucun bus ne devait sortir des dépôts en Essonne et Seine-Saint-Denis, dans d'autres endroits cela a été très variable d'un service à un autre même si la situation semble évoluer rapidement ce matin.


 Vendredi 9 février, l'épisode neigeux « suivra une diagonale le menant des Ardennes aux Pyrénées, en passant par la région parisienne »…


 En parallèle : toutes les écoles seront ouvertes… Bien. Mais par qui ?? 1, 2, 3 enseignants sur 10, sur 15 ? Les Yvelines est un territoire mixte avec des zones rurales et d'autres très urbaines. Les personnels viennent souvent de loin, voire très loin. Beaucoup d'entre eux ont dû abandonner leur véhicule le mardi et trouver des solutions de circonstance (aller chez un ami, dans la famille) sans pouvoir rentrer chez eux ou parfois très tard. Certains ont eu des accidents en voulant forcer pour arriver dans leur école ou rentrer chez eux. D'autres sont confrontés à des services fermés (crèches), ils sont sans solution avec leurs propres enfants.

 A minima, pourquoi des préconisations n’ont-elles pas été prises par les autorités, claires et sans ambiguïté ? A moins que la demande « d’éviter les déplacements en voiture » ne concerne pas les enseignants. Monsieur le Préfet, « les enseignants ont-ils des ailes » en Ile-de-France ? Cette absence de décisions raisonnables pour les écoles révèle soit une indifférence aux risques encourus par les enseignants qui tenteront de rejoindre leur école parfois dans des conditions dangereuses, soit d’une sous-estimation complète de ce que représente le fait d’ouvrir une école en sous-effectif d’enseignant. Dans ce cas, c’est la sécurité des élèves qui n’est pas prise au sérieux. Pour le SNUipp-FSU, aucune de ces options n’est admissible. Pourquoi les services de l’État sont-ils si frileux pour prendre leurs responsabilités quand il s'agit de sécurité au quotidien. A quoi sert le formalisme exacerbé et la lourdeur des PPMS pour des événements improbables s'il n'est pas possible de répondre de façon anticipée à une importante chute de neige en hiver pendant une période de froid. C'était déjà le constat lors de l'épisode de canicule du mois de juin Ces événements sont prévus, annoncés, qualifiés et quantifiés, ils imposent une réponse adaptée et anticipée.


Pour la suite des évènements, pour les épisodes comparables à venir, le SNUipp-FSU revendique une anticipation et une gestion respectueuses des enseignants, des élèves, des parents et du personnel communal. C’est ce que nous porterons en CT, en CAPD et en CHSCT.

 

11 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 78, 24,rue Jean Jaurès - BP 80078 - 78194 TRAPPES CEDEX Plus de détails Nous contacter, nous rencontrer
Permanences téléphoniques, les correspondants dans le 78
.
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Yvelines, tous droits réservés.