www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Yvelines

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 2017/2018 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 octobre 2017

Temps de travail : ça déborde ! Rendons visible notre travail invisible !
Le SNUipp vous propose un outil

Utiliser différemment le temps des APC est un premier pas vers la reconnaissance de notre temps réel de travail. Ensemble revendiquons ce droit !


 Le syndicat a remis au cœur des débats le temps de travail des enseignants en lançant, à la rentrée 2016, sa consigne de réappropriation des heures d’APC. Une action qui a permis aux équipes de se réapproprier ces heures pour les utiliser de manière pertinente et adaptée à leurs besoins. Une réappropriation qui ne suffit toujours pas à compenser la totalité du temps effectif consacré par les enseignants à leur travail. Il est urgent que le ministère entende la profession sur ce sujet.

Le SNUipp invite les enseignants à poursuivre l’action et à récupérer ces 36 heures pour effectuer d’autres taches au profit des élèves.

- Plus nous serons nombreux, plus le rapport de force sera important ! Car comme toute consigne syndicale, les pressions de l’administration peuvent être plus ou moins fortes.

 Pour le SNUipp-FSU, il est grand temps que la hiérarchie fasse confiance aux professeurs des écoles qui ont une réelle expertise. Ils sont en effet les mieux placés pour savoir ce qui est le plus utile pour accompagner leurs élèves vers la réussite : les rencontres avec les parents et/ou avec les services spécialisés, les réunions d’équipe pour un réel travail mutualisé, l’élaboration de projets fédérateurs ... autant de possibilités qui doivent pouvoir se concrétiser sur le terrain.

Tout le monde ne peut qu’applaudir au travail en petits groupes mais cela passe avant tout par l’indispensable baisse des effectifs dans toutes les classes, la réhabilitation des postes de Rased permettant la reconnaissance et la légitimité de leur expertise auprès des élèves en difficultés

Faites-nous confiance, les 108 h on les fait LARGEMENT ! Stop aux tableaux, excel, ods, j’en passe et des meilleures !

- Le SNUipp-FSU appelle à nouveau à cette rentrée à se réapproprier ce temps et propose aux collègues de noter "noir sur blanc" le travail "invisible" effectué afin de montrer s’il en était besoin que ces 36 heures sont utilisées au sein de l’école à d’autres fins

Une action c’est toujours une prise de risques, passant par des possibilités de pressions diverses. Mais l’action collective est là aussi pour construire un rapport de forces.

Ce "tableau de bord" du travail invisible de chacun(e) est à conserver et n’a pas à être adressé à l’Ien.

- Ne renvoyez rien à l’IEN à titre individuel ; seul le tableau collectif /par école d’organisation des 108 heures peut être renvoyé à l’IEN sur demande.

- Le SNUipp-Fsu  vous propose un OUTIL simple à remplir toutes les semaines ou une fois par mois afin de noter toutes les heures passées "autour de la classe"

Ce tableau est à conserver en classe.

- FAITES NOUS COPIE pour que nous compilions tout cela en vue d’une audience auprès de l’IA et du Ministère.

Cela pourrait prendre la forme d’une alerte aux Dasen et au Ministre dès que les enseignant-es ont réalisé les 108h. Une alerte qui pourrait être récurrente pour chaque activité hors la classe réalisée par la suite. Une alerte qui permettrait de mettre en lumière la réalité du temps de travail hors la classe.

OUTIL de travail invisible


Zip - 84.2 ko
outil-APC-travail-invisible-.docx





- Rappelons que les collègues directeurs ne sont pas redevables des obligations de services des adjoints et n’ont pas à répondre à des enquêtes éventuelles de l’IEN sur l’application de la consigne syndicale dans leur école.

Poursuivre et peser sur les discussions avec le ministre

Le SNUipp-FSU a été reçu le 26 septembre rue de Grenelle pour engager les discussions sur le temps de travail des enseignants avec le nouveau ministre. Sans surprise nous n’avons pas réussi à instaurer un dialogue avec le ministère sur ces deux sujets. Il envisage au mieux de reprendre à son compte la souplesse d’organisation des APC contenue dans l’instruction de la Dgesco aux recteurs de mars dernier, qui était l’aboutissement des discussions avec le ministère précédent à ce sujet. Mais cette souplesse d’organisation est conditionnée à la présence d’élèves durant les heures d’APC.

Le ministère ne fait pas le pari de l’intelligence en préférant une application stricte des ORS à un développement du travail collectif des équipes enseignantes, bien plus profitable à l’école et aux élèves. Il reste sourd à notre exigence de revoir le temps de travail des enseignant-es des écoles et renvoie à de très hypothétiques discussions à moyen terme.

Plus que jamais il nous faut amplifier notre campagne syndicale sur le temps de travail et rendre réelle sa hauteur.

 LIRE FIN des APC

* Le syndicat a publié un 4 pages pour faire le point sur ce dossier et tracer des perspectives d’action pour cette rentrée.

Lire le 4 pages

 

14 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 78, 24,rue Jean Jaurès - BP 80078 - 78194 TRAPPES CEDEX Plus de détails Nous contacter, nous rencontrer
Permanences téléphoniques, les correspondants dans le 78
.
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Yvelines, tous droits réservés.