www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Yvelines

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité  / Actualité 2011/2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
6 février 2012

IUFM et formation continue à la braderie !

Le député Grosperrin, auteur du rapport qui préconisait la fin du concours de recrutement, propose une nouvelle loi de réforme du système de formation des enseignants bradant IUFM et formation continue.

Après avoir proposé dans un rapport fort décrié de supprimer le concours de recrutement des enseignants, le député UMP du Doubs Jacques Grosperrin continue son travail de sape du système de formation des enseignants. Le 10 janvier dernier, il a déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale une proposition de loi qui a pour objet de modifier le Code de l’Education, notamment pour ce qui concerne, encore une fois, la formation des maîtres. Selon le SNUipp-FSU qui a publié un communiqué vendredi 20 janvier, sa proposition « marque un pas supplémentaire dans la liquidation d’une formation des enseignants professionnelle et encadrée ».

Plus de formation continue

Dans un communiqué, le syndicat estime que ce texte « vise à supprimer les IUFM pour ouvrir la porte en grand à des préparations privées au métier d’enseignant ». La proposition « fait également disparaître le cahier des charges de la formation, renvoyant son cadrage à un référentiel de compétences des enseignants qui n’a pas été pensé pour avoir cette fonction ». Et puis, alors qu’elle est de plus en plus réduite aujourd’hui « toute référence à la formation continue des enseignants est supprimée ».

Un calendrier parlementaire accéléré

Le député s’entête, déniant que l’expertise professionnelle nécessaire à l’exercice du métier d’enseignant s’apprend d’abord par une formation adaptée. Pour le SNUipp-FSU, cette proposition de loi « mène à l’impasse ». « Vouloir dissoudre définitivement les IUFM, c’est perdre ses compétences et accroître encore le fossé entre les formations théoriques et pratiques » souligne-t-il. Le SNUipp-FSU qui demande une remise à plat de la réforme de la mastérisation, demande au député du Doubs de retirer son texte, ce dernier devant être examiné par l’Assemblée nationale dans un calendrier législatif accéléré, le 8 février prochain.

Lire aussi :
- Le communiqué du SNUipp
- La majorité ne renonce pas à en finir avec le concours

 

49 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 78, 24,rue Jean Jaurès - BP 80078 - 78194 TRAPPES CEDEX Plus de détails Contacts et permanences hors vacances scolaires, les correspondants dans le 78 .
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Yvelines, tous droits réservés.