www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Yvelines

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité  / Actualité 2011/2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 novembre 2011

Le gouvernement instaure un jour de carence

Le gouvernement propose d’instaurer un jour de carence dans le public et un 4e jour de carence dans le privé en cas d’arrêt maladie. Une mesure inacceptable qui aura pour effet de tirer le pouvoir d’achat vers le bas et de ralentir encore plus la croissance.
JPEG - 38 ko

Le ministre du Travail Xavier Bertrand souhaite instaurer une journée de carence non prise en charge par la sécurité sociale pour les salariés du public et une 4ème journée de carence pour ceux du privé en cas d’arrêt maladie. Cette mesure est présentée comme une contribution à l’effort collectif pour la réduction des déficits de la sécurité sociale. Les indemnités journalières commenceraient à être versées seulement à partir de la fin de ce délai. Dans le privé, dans la majorité des cas, les salariés bénéficient d’une convention collective ou d’un système de protection sociale palliant ce manque à gagner. « Si vous avez un effort supplémentaire demandé aux salariés du privé, il y aura un effort supplémentaire demandé aux salariés du public », a expliqué le ministre, oubliant que pour ce qui concerne les fonctionnaires, il n’existe aucune convention ni aucun système qui permettrait de compenser la perte de salaire. La création d’un tel dispositif est-elle à l’ordre du jour ? Rien n’est dit.

Les droits de tous les salariés tirés vers le bas

Selon le ministre du travail, cette mesure pourrait entrer en application sans délai. « Le gouvernement poursuit dans sa volonté de faire payer la crise aux salariés du privé comme du public, sous prétexte de chasse aux économies », a dénoncé la FSU. Selon la fédération, « au nom d’une soi-disant équité, il tire les droits de tous les salariés vers le bas en proposant d’allonger encore les jours de carence dans le privé et d’en instaurer une journée dans le public. C’est inacceptable. Ce n’est pas de créer un délai de carence dans le public mais de supprimer celui du privé qui serait équitable ! ». Une mesure d’autant plus inacceptable qu’encore une fois, elle va tirer le pouvoir d’achat des salariés vers le bas, ce qui a pour conséquences de freiner davantage la croissance alors que c’est au contraire d’une relance de la croissance dont notre pays a besoin pour sortir de la crise.

PDF - 33.8 ko
Communique_FSU_délai de carence

 

38 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 78, 24,rue Jean Jaurès - BP 80078 - 78194 TRAPPES CEDEX Plus de détails Contacts et permanences hors vacances scolaires, les correspondants dans le 78 .
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Yvelines, tous droits réservés.