www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Yvelines

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité  / Actualité 2011/2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er septembre 2011

L’Ecole : une priorité des français

Les français sont majoritairement satisfaits de leur école primaire mais jugent sévèrement l’action du gouvernement en matière d’éducation.

Suppressions de postes, effectifs et lutte contre l’échec scolaire sont au cœur des préoccupations relevées à cette rentrée par l’institut CSA . Décryptage...

Si les français estiment toujours majoritairement que l’école maternelle et élémentaire fonctionne bien, les personnes interrogées par l’institut CSA* considèrent pour un grand nombre d’entre elles que les mesures prises ces dernières années par le gouvernement vont dans le mauvais sens. D’une façon générale, le jugement reste stable concernant le fonctionnement de l’École. Ainsi, 73% des interviewés estiment que l’école maternelle fonctionne bien, quand 63% sont du même avis à propos de l’élémentaire (Une appréciation que monte à 75% chez les parents d’élèves et à 69% chez les 18-24 ans). Pour autant, et dans un contexte de crise économique et financière, l’école et l’éducation constituent un sujet important de préoccupation pour 35% des personnes interrogées, loin devant les retraites (18%) ou la dette publique de la France (17%).

Des réformes contestées

Les chiffres sont d’ailleurs sévères, quant à l’appréciation portée sur les grandes réformes en cours. Les français sont ainsi 82% à considérer que la politique du non-remplacement d’un enseignant sur deux partant à la retraite est « une mauvaise chose ». Un chiffre sans nul doute à mettre en rapport avec le vaste mouvement de protestation qui a jalonné toute l’année dernière à propos des suppressions de postes. Ils sont aussi 61% à penser que le gouvernement va plutôt « dans le mauvais sens » en ce qui concerne la réduction de l’échec scolaire. Une opinion partagée par 59% d’entre eux en ce qui concerne la formation des enseignants et 63% pour la valorisation du métier d’enseignant. Le désaveu est cinglant pour la politique éducative conduite aujourd’hui et dont le SNUipp-FSU à mis en lumière toute une série d’aspects à l’occasion de sa conférence de presse de rentrée.

Quelles priorités ?

Quand on les interroge sur leurs priorités, les français mettent en avant « l’aide aux élèves en grande difficulté ». Ils sont 53% à citer cette dimension, devant « l’autorité et la discipline » (50%). Viennent ensuite la formation des enseignants (31%), les moyens donnés aux écoles (30%) et l’aide à apporter aux plus défavorisées d’entre elles (27%), les rythmes scolaires (26%) ou encore l’usage des nouvelles technologies (22%). Et surtout, de loin la plus populaire, la mesure qui consisterait à « baisser le nombre d’élèves par classes » est plébiscitée par 62% des personnes interrogées ! Le chef de l’État et son ministre de l’Éducation seraient bien avisés de lire attentivement certaines enquêtes d’opinion. Les “règles d’or” ne sont peut être pas là où ils les souhaitent...

* Sondage CSA commandé par le SNUipp-FSU et réalisé les 9 et 10 août derniers. Échantillon national représentatif de 1008 personnes âgées de 18 ans et plus, méthode des quotas.

Lire : les résultats du sondage CSA

 

28 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 78, 24,rue Jean Jaurès - BP 80078 - 78194 TRAPPES CEDEX Plus de détails Contacts et permanences hors vacances scolaires, les correspondants dans le 78 .
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Yvelines, tous droits réservés.